Rechercher

L'ART DE LA TEINTURE VÉGÉTALE

Procédure de fabrication, de la plante à la couleur


Avant de vous lancer dans l’aventure de la teinture végétale, il faut récolter les matières premières végétales : écorces, feuilles, fleurs, noyaux, peaux, racines …

La nature regorge de plantes qui font des couleurs plus ou moins stables !


Teinture végétale
Au cœur de la création ! Les mains de l’artisan (Valérie Binet )

La préparation des fibres


Avant la teinture, il est important de laver et parfois de décatir les fibres pour les débarrasser des apprêts restant au cours de sa production ! Il est primordial de l’effectuer sur du linge de seconde main qui a traversé les époques et vécu des histoires que nous ne pouvons tracer !




Le mordançage à l’alun (l’alunage)


Une étape incontournable qui s’agit de traiter la fibre avec des substances appelées mordants ! Ce sont des sels métalliques naturels (alun, sulfate ou acétate de fer, cuivre, acide citrique…) .

Grâce au mordançage, les couleurs sont résistantes aux lavages et à la lumière.

Il existe une technique pour effectuer en simultané le mordançage et la teinture, c’est le “All-in-one”.


Peser le tissu sec et ajouter 10% du poids du tissu de pierre d’alun, mélangé à de l’eau de pluie dans une casserole en inox de 5l. - Chauffez à 60° - Laissez tremper au moins deux heures voir toute la nuit - Rincer à l'eau fraîche

Pierre d’alun
Pierre d’alun

Préparation du bain de teinture


Le bain de teinture concerne les teintes unies. On fait une décoction de plantes pour y extraire les colorants. On filtre le jus de plantes.


Avant de commencer, Pesez le tissu à teindre sec, le poids du tissu va déterminer les quantités de la plantes et des autres ingrédients : pour 100 g de tissu, il faut 4000 g d’eau, soit 4 litres


Bain de teinture pour 100 g de tissu


Pesez le tissu sec. Si la fibre fait 100g, ajouter 100 g de plantes fraîches ou 50g de plantes séchées : - Préparer votre décoction et chauffer - Laisser cuire pendant une heure - Laisser refroidir et filtrez - Compléter la décoction avec de l’eau pour obtenir un volume total de 4 litres pour 100 g de tissu - Plongez votre tissu (PAT) déjà mouillé dans la casserole en inox et réchauffez doucement le bain durant une heure jusqu’à 90°, mélangez pendant tout le temps de la cuisson pour que la couleur soit uniforme - Laisser refroidir en s'assurant que le tissu soit immergé dans le bain, éviter le contact avec l’air qui va oxyder le tissu et risquez de faire apparaître des taches indélébiles - Séchez à l'abri du soleil et de la lune (croqueurs de couleurs)

La fixation ou le virement des couleurs


Selon les végétaux utilisés, une étape de fixation est nécessaire, attention elle peut faire virer les couleurs ! On utilise du vinaigre, du sel, du citron, de la chaux éteinte suivant la plante choisie, à hauteur de 3% du tissu sec.


Etape finale


Rincez et lavez avec un savon doux type savon de Marseille ( ne vous y trompez pas, 95% des savons de Marseille sont contrefaits. Les authentiques savons portent la mention 72% estampillée sur une de leurs faces), ou de la lessive écologique à PH neutre !


Attention aux lessives maison qui peuvent comporter trop de soude et altérer les couleurs !


Je vous souhaite une belle aventure dans le monde végétal et minéral !

Vous pouvez m'envoyer ou poster vos réalisations sur mon compte facebook @nuance974 et découvrir mes créations en ligne.




.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

PORTRAIT